Dimanche 18 novembre a lieu la 2e édition de la fête de la Récup’, au Jeu de paume. Le but : sensibiliser les citoyens au réemploi et à la réparation.

En France, nous produisons chacun en moyenne 354 kg de déchets par an. Dans le cadre de la Semaine européenne de la réduction des déchets, Agglopolys et Val Eco vous invitent dimanche à la deuxième Fête de la récup’, au Jeu de Paume à Blois de 11 h à 18 h. « Le but est de sensibiliser le public à la réduction des déchets, en leur donnant des idées de récupération ou réemploi, plutôt que de jeter », explique Lisa Ramos, chargée de mission communication et prévention déchets à Val Eco.
Toute la journée, des associations ou des particuliers du Loir-et-Cher amateurs de récupération présenteront leurs idées, leurs techniques. Le village de la réparation réunira plusieurs artisans du Blaisois. Textiles, instruments de musique, bijoux, ordinateur… tout est réparable.
Plus loin, plusieurs ateliers permettront à chacun d’apprendre à relooker ses meubles, à fabriquer son dentifrice, à réparer son vélo… Les enfants auront aussi leurs ateliers, pour peindre ou créer des petits objets à partir de matériaux de récupération. « Cette journée permet des échanges, des partages de savoir-faire, de techniques », résume Lisa Ramos. Pour éviter de jeter, on peut aussi donner. C’est le but de la grafiteria, une brocante gratuite. Chacun apporte un objet en bon état dont il ne se sert plus (vêtements, livres, vaisselle…) et repart avec un objet laissé par une autre personne. Une pratique écologique et économique.
L’accent sera aussi mis sur le gaspillage alimentaire, avec une disco soupe, organisée par la Chrysalide du Blaisois. Des légumes destinés au rebut seront récupérés sur les marchés et auprès des maraîchers, et chaque participant pourra manier l’économe pour produire la soupe. « Ce n’est pas parce que les légumes ne sont pas calibrés comme le veulent les grandes surfaces qu’ils ne sont pas bons », veut montrer Lisa Ramos. La soupe sera ensuite proposée à tout le monde.
Les organisateurs espèrent le même succès que l’an dernier, où plus de 2.000 personnes s’étaient déplacées !

« La récup’ se développe, il y a une sensibilité éthique, écologique », analyse Lisa Ramos.

Disco soupe. Une soupe produite à partir de légumes invendus et destinés au rebut est proposée à tous. Organisé par la Chrysalide (centre social du CIAS du Blaisois).
> Grafiteria. Une brocante gratuite : venez avec un objet dont vous n’avez plus l’utilité, repartez avec un objet laissé par quelqu’un d’autre.
> Ateliers « faire soi-même ». Apprendre à fabriquer son dentifrice ou sa lessive maison, à relooker ses meubles, à réparer son vélo ou son micro-onde…
> Ateliers enfants. A partir de 6 ans, ateliers de peinture naturelle issue de déchets végétaux, création de maquettes en carton, réalisations d’objets de récup’.
> Village de la réparation. Rencontre et démonstrations avec des artisans de la réparation de Blois.
> Exposition d’œuvres issues de matériaux de récupération. Objets métalliques, bois, bouteilles en verre… autant de matériaux récupérés pour faire des meubles, sculptures et objets du quotidien.
> Restauration sur place.

L’atelier Talents Croisés était présent avec 3 de ses créateurs engagés dans le réemploi textile : les Proutes-Proutes, La joueuse d’étoffe et Ketsang.

et notre super Présidente Christine Desbois proposée un atelier confection de doudou 100% récup’ :

_•⦿◎ Partagez ◎⦿•_